Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Le Pangolin
Newsletter
52 abonnés
Archives
1 juin 2013

Réduire la pauvreté d'ici 2015 en Afrique

Objectifs du millénaire - Seize pays africains en voie de réduire l’extrême pauvreté d’ici 2015

L’ONG One a montré du doigt l’Angola, qui pourrait faire davantage pour sa population.Photo : Agence France-Presse Stéphane de SakutinL’ONG One a montré du doigt l’Angola, qui pourrait faire davantage pour sa population.

Seize pays africains sont « en bonne voie » de réduire l’extrême pauvreté d’ici 2015 conformément aux objectifs du Millénaire fixés par l’ONU, selon le rapport 2013 de l’ONG One publié cette semaine. Le Rwanda, l’Ouganda, le Malawi, l’Éthiopie, le Burkina Faso, le Ghana et le Bénin sont du nombre.


Toutefois, neuf pays n’ont réalisé que peu d’avancées depuis 2010 et certains ont reculé, tandis que la République démocratique du Congo et le Zimbabwe font les pires scores. En queue du peloton, on trouve aussi des pays comme le Congo Brazzaville et le Gabon, exportateurs de pétrole.


De façon générale, les ressources publiques ne sont pas affectées là où elles devraient l’être pour vraiment changer la vie des Africains : la santé, l’éducation et l’agriculture, selon le rapport. Il donne l’exemple de l’Angola, en plein boom pétrolier, mais dont « les dépenses publiques d’éducation par enfant fréquentant l’école primaire sont les plus faibles » alors qu’un effort financier infime permettrait facilement de doubler le nombre d’instituteurs.


Le Nigeria, très peuplé mais riche en pétrole, pourrait en l’espace de deux ans acheter des moustiquaires contre le paludisme, vacciner et offrir des traitements contre le sida à sa population s’il respectait ses promesses et mobilisait ne serait-ce que 5 milliards, cite le rapport.


Selon One, les pays à la traîne sont essentiellement des États fragiles. « Autre tendance toujours inquiétante, la croissance économique n’est pas autant corrélée avec la réduction de la pauvreté qu’elle le pourrait », indique le rapport.


Les « objectifs du Millénaire » ont été définis par l’ONU en 2000. Depuis, le monde a profondément changé et l’Afrique a multiplié par quatre ses ressources financières propres. Il s’agit cependant d’« une responsabilité mondiale », souligne le rapport, et il est essentiel de permettre aux fonds multilatéraux de se reconstituer.


Les donateurs étrangers continuent de fournir à l’Afrique une aide au développement, mais elle est en baisse depuis 2010 (-6 % environ sur deux ans). Le rapport souligne qu’il est « primordial » d’améliorer l’efficacité de l’aide. Dans ce domaine, « les progrès sont lents et inégaux », dit-il.


Les objectifs du Millénaire sont de réduire de moitié, en 2015, l’extrême pauvreté et la faim dans le monde. Ils mesureront aussi les progrès réalisés contre le sida, contre la mortalité maternelle et infantile, mais aussi en matière d’accès à l’eau, d’égalité des sexes et d’éducation.

Publicité
Commentaires
Derniers commentaires
Publicité
Le Pangolin
Le Pangolin
Visiteurs
Depuis la création 261 860
Publicité